Homélie du dimanche 28 Août : JMJ, Sagesse et Repas de fête

Comme vous le savez, fr. Pierre et les jeunes de notre église ont participé aux JMJ. Vous trouvez ci-dessous l’homélie que le fr. Pierre a prononcée ce dimanche où il a témoigné de ce que le groupe a vécu à Cracovie, le liant aux textes bibliques du jour. Elle est illustrée par quelques photos souvenirs (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus) et d’une vidéo très significative de la joie de l’Évangile qui a été expérimentée par tous. Vous pouvez toujours retrouver notre carnet de voyage aux JMJ ici. Bonne lecture !Groupe_2


Aujourd’hui, comme chaque dimanche, nous avons écouté des textes forts qui nous interpellent. La première lecture nous parle de la Sagesse. Elle nous dit :

« Qui est sensé médite les maximes de la Sagesse. L’idéal du sage est une oreille qui écoute ».

Enseignements_JMJA travers ce premier texte, le Seigneur nous invite à chercher la Sagesse et même, à grandir en elle. Comment ? En écoutant. En écoutant, bien sûr la Parole de Dieu, mais aussi les enseignements de l’Église, du Pape, etc. A travers l’Église et le Pape, c’est Jésus lui-même qui nous enseigne. Il faut donc nous rassembler autour de lui. C’est en substance ce que nous disent la deuxième lecture et l’Évangile. Nous les avons entendus. Saint Paul nous dit :

« Vous êtes venus vers la Jérusalem Céleste et vers la ville du Dieu vivant. Vous êtes venus vers des milliers d’anges en fête. Vous êtes venus vers Dieu et vers Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle »

L’Évangile lui fait écho puisqu’il est question d’un repas de fête. Et, dans ce texte, Jésus nous enseigne à nous comporter selon la Sagesse de Dieu, en d’autres termes à rester humbles quelle que soit notre vie, notre position, notre métier, etc. Nous devons apprendre à nous abaisser pour servir les autres selon le modèle que Jésus nous a donné lors de son dernier repas. C’est comme cela que nous pouvons grandir en sagesse.

Vue d'ensemble_1Cette image du repas de fête où convergent un grand nombre d’invités me renvoie aux JMJ auxquelles j’ai participé avec des jeunes de notre église. Pendant les JMJ, Cracovie était vraiment devenue cette Jérusalem Céleste, cette ville du Dieu vivant dont Saint Paul nous a parlé dans la deuxième lecture. Les jeunes, rassemblés autour du Pape, ont reçu des enseignements forts qui les ont aidés à mieux comprendre la Sagesse dont il était question dans la première lecture. A Cracovie, à travers les catéchèses données par le Pape et les évêques, Dieu a vraiment agi et amené ces jeunes vers la perfection. Hier, j’étais d’ailleurs invité avec eux par Mgr. Planet, notre évêque, pour échanger autour de ce que nous avions vécu dans un cadre fraternel et convivial. Je voudrais maintenant vous le partager.

Groupe_3

Pour ma part, je vois les JMJ comme une grande chance pour l’Église, l’Europe et le monde. En dépit des conditions météorologiques parfois peu favorables et de la fatigue inhérente à l’événement, ces JMJ ont été l’occasion d’une grande fête où l’on a pu voir la jeunesse de l’Église. De nombreux jeunes ont témoigné combien ils ont été touché par les mots du pape, combien ils ont expérimenté sa proximité et son affection pour eux. Ils ont trouvé en lui un véritable père spirituel, à l’image de Jésus dont il est le vicaire. Fidèle au Seigneur, il a demandé aux jeunes de poser des choix forts et de prendre l’option « Jésus » pour leur vie. Il les a encouragés à abandonner leur « canapé » pour s’engager vraiment sur la route, à la suite de Jésus. Il leur a demandé de passer aux chaussures de trekking car la vie est un pèlerinage, une randonnée dont l’objectif est de gagner la vie éternelle. Il a souligné que chacun est responsable de sa vie et de la vie des autres. Selon ses propres mots, le pape ne veut pas de jeunes « à la retraite à 20 ans » ou de jeunes « endormis, étourdis, abrutis », « manipulés par les autres qui décident de l’avenir à leur place ». Il a alors demandé aux jeunes s’ils voulaient vraiment lutter pour leur avenir. Et il a insisté :

« Chers jeunes, nous ne sommes pas venus au monde pour ‘‘végéter’’, pour vivre dans la facilité, pour faire de la vie un divan qui nous endorme ; au contraire, nous sommes venus pour autre chose, pour laisser une empreinte. Il est très triste de passer dans la vie sans laisser une empreinte. Mais quand nous choisissons le confort, en confondant bonheur et consumérisme, alors le prix que nous payons est très élevé : nous perdons la liberté. Nous ne sommes pas libres de laisser une empreinte. Nous devons défendre notre liberté. »

Joie_1Le pape a donc voulu réveiller la jeunesse et l’a invitée à prendre sa place dans le monde et dans l’Église. Dans l’Église, ils peuvent trouver ce dont ils ont besoin pour leur vie et leur vocation. Ainsi, les JMJ ont été l’occasion pour les jeunes d’expérimenter ce que signifie « être en Église » : vivre dans la joie, la paix, la communion, la fraternité. Et cette Église a rayonné à Cracovie. Les médias en Pologne l’ont bien perçu car ils ont relevé que Cracovie avait été victime d’une invasion très particulière pendant les JMJ… une invasion par une armée de jeunes remplis de joie, de gentillesse et de prière. Si bien que les habitants en ont été émerveillés… Joie_2_FraternitéOui, les jeunes ont vraiment témoigné de la joie de l’Évangile, en dépit des conditions de vie parfois très inconfortables… Les JMJ ont de plus montré l’universalité de l’Église. Nous avons pu rencontrer de jeunes chrétiens issus de différents pays, langues et cultures, qui se sont retrouvés unis dans une même foi. Conscient de cela, le pape a demandé aux jeunes d’enseigner aux adultes :

« à cohabiter dans la diversité, dans le dialogue, en partageant la multi – culturalité non pas comme une menace mais comme une opportunité, et à parcourir les routes de la fraternité ».

Groupe_1Peut-être avez-vous suivi à la télévision ou sur internet les différents discours du Pape ? Mais aucun média ne peut rendre compte de ce que nous avons vécu sur place. C’est pourquoi, nous voulons remercier le Seigneur pour ce temps qu’il nous a donné et où il nous a formés à la sagesse. Nous voulons aussi remercier tous ceux qui nous ont soutenu matériellement et spirituellement et qui nous ont suivi via notre blog. Nous pourrions encore parler beaucoup de cet événement. Mais je vous encourage à demander à nos jeunes de témoigner auprès de vous de ce qu’ils ont vécu. Vous trouvez d’ailleurs ici le témoignage d’un jeune narbonnais présent avec nous. Je suis certain que ces JMJ porteront beaucoup de fruits. Elles sont le repas de fête préparé par Dieu pour tous les jeunes et pour l’Église :

Nous avons été nourris. Nous avons beaucoup appris. A nous maintenant de le partager.


Carnet de voyage aux JMJ : Trzebinia suite …

Voici notre septième billet de Pologne ! Hier 28 juillet, nous étions encore à Trzebinia où nous avons écouté, toujours avec d’autres jeunes Français, Mgr. Leborgne, évêque d’Amiens. Son enseignement nous a invités à nous laisser toucher par le Dieu de la miséricorde. Nous vous partageons deux photos souvenirs de l’eucharistie que nous avons célébrée :

Nous avons ensuite accueilli le Pape au parc Jordan de Bolnia. C’était un moment très intense. Vous pouvez retrouver l’allocution que le Saint Père a prononcée hier pour nous ici et une synthèse de cet événement .

Carnet de voyage aux JMJ : remontons le temps!

Ce sixième billet des JMJ nous renvoie quelques jours en arrière. Vous vous en rappelez sans doute, nous vous avions invité il y a une semaine (jour pour jour) à participer avec nous à la messe que nous avons célébrée dans l’église de Sanok (voir ici). Si vous n’avez pas pu nous rejoindre, nous vous proposons une session de rattrapage avec ce reportage de la télévision polonaise. Il vous permettra de vivre quelques moments forts de notre soirée à Sanok. Vous y verrez notamment une interview de Mgr. Turini, évêque de Perpignan, (en Français) et vous reconnaitrez quelques uns de nos chants et… de nos jeunes ! Bon visionnage !


Carnet de voyage aux JMJ: Trzebinia

Et voici notre cinquième billet depuis la Pologne ! Les JMJ ont enfin commencé. Après la messe d’ouverture avec Mgr. Dziwisz mardi soir, nous avons passé notre journée de mercredi à Trzebinia où nous avons rencontré d’autres jeunes Français. Avec eux, nous avons écouté la catéchèse de Mgr. Aubertin, archevêque de Tours, sur le thème de la miséricorde. Vous le savez, la miséricorde est le thème des JMJ de Cracovie. Nous avons également pu célébrer l’eucharistie avec lui. Nous vous partageons deux photos de cet événement (cliquer pour agrandir). Quelques photos supplémentaires sont accessibles ici.


Carnet de voyage aux JMJ : En route vers Cracovie avec Sainte Cunégonde !

Święta_Kinga Et voici notre quatrième billet depuis la Pologne au titre un peu étonnant! Sans doute, vous demandez-vous comment Sainte Cunégonde a pu croiser notre chemin ? Découvrons-le ensemble.

Nous avons quitté Kraczkowa hier matin. Dans notre route vers Cracovie, nous avons d’abord fait une halte à Stary Sacz. Nous y avons visité un monastère de clarisses dont la particularité est d’avoir été fondé par Sainte Cunégonde (Kinga en polonais). Le hasard ou plutôt la Providence faisant bien les choses, nous sommes arrivés au lendemain de sa fête (célébrée le 24 juillet). Nous vous partageons l’essentiel de ce que nous avons appris de sa vie :

Née en 1234 et morte en 1293, elle est la fille du roi de Hongrie Bela IV et nièce de Sainte Élisabeth de Hongrie. Sa famille d’ailleurs donna de nombreux saints : Sainte Agnès de Prague, Saint Étienne (patron de la Hongrie), etc. Elle épousa le prince polonais Boleslas, et après un temps de probation, ils firent tous deux vœu de chasteté. Reine de Pologne, elle travailla à conserver l’unité de la patrie et n’hésita pas à donner sa dot pour relever le pays en ruine. Elle était donc très aimée par le peuple polonais. Elle termina sa vie au monastère des clarisses de Stary Sacz qu’elle avait fondé où elle entra en 1288. C’est dans ce monastère qu’elle a été canonisée par Jean-Paul II, un autre futur saint polonais, le 16 juin 1999.

Nous avons ensuite rejoint la ville de Trzebinia où nous serons logés pendant toutes les JMJ.

Kraczkowa-Trzebinia

De Kraczkowa à Trzebinia via Stary Sacz (cliquer pour agrandir).

Carnet de voyage aux JMJ : Kraczkowa et Rzeszów, dernières étapes avant Cracovie

Et voici notre troisième billet en provenance de Pologne! Nous vous avions laissé à Sanok lors de l’eucharistie à laquelle vous nous avez peut-être rejoint via la webcam de l’église (cf. photo).

Sanok
Aujourd’hui, nous passons notre journée à Kraczkowa. Hier samedi, nous avons d’abord célébré la messe à Kraczkowa avant de partir pour Rzeszów (prononcer [ˈʐɛʂuf] ou, si vous n’êtes pas familier de la phonétique :), vous pouvez regarder cette très courte vidéo de bienvenue). logo_RzNous sommes arrivés dans cette ville en début d’après-midi. Cela a été notre première vraie expérience des JMJ. Nous y avons retrouvé des jeunes pour vivre avec eux l’une des journées « pré-JMJ » que l’on appelle « journées dans les diocèses ». L’après-midi a été très riche avec des catéchèses, des temps de louange, d’adoration, de confession, de méditation, d’évangélisation, des belles rencontres, … le soir nous avons participé au festival de la jeunesse.

Cette journée, placée par les organisateurs sous le signe du mont Thabor, nous a permis de continuer notre préparation aux JMJ et à la rencontre du Pape François. Pour découvrir plus en détail ce que nous avons vécu, cliquer ici.

Prochain billet ? Depuis la ville de Cracovie !

Les JMJ sous le signe de la miséricorde

Citation

papeFrancoisNous publions ici le message que le pape François a adressé aux polonais et aux jeunes qui vont participer aux JMJ. Nous le reproduisons intégralement ci-après (© Librairie éditrice du Vatican) :

Chers frères et sœurs,

elle est désormais proche la trente-et-unième Journée mondiale de la Jeunesse, qui m’appelle à rencontrer les jeunes du monde, convoqués à Cracovie, et m’offre aussi l’heureuse occasion de rencontrer la chère nation polonaise. Tout sera sous le signe de la Miséricorde, en cette Année jubilaire, et dans la mémoire reconnaissante et fidèle de saint Jean-Paul II, qui a été l’artisan des Journées mondiales de la Jeunesse et a été le guide du peuple polonais sur son récent chemin historique vers la liberté.

Chers jeunes polonais, je sais que depuis longtemps vous avez préparé, surtout par la prière, la grande rencontre de Cracovie. Je vous remercie de grand cœur pour tout ce que vous faites, et pour l’amour avec lequel vous le faites ; d’avance, je vous embrasse et je vous bénis.

Chers jeunes de toutes les parties de l’Europe, d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie ! Je bénis aussi vos pays, vos désirs et vos pas vers Cracovie, afin qu’ils soient un pèlerinage de foi et de fraternité. Que le Seigneur Jésus vous accorde la grâce de faire en vous-mêmes l’expérience de sa parole : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5, 7).

J’ai un grand désir de vous rencontrer, pour offrir au monde un nouveau signe d’harmonie, une mosaïque de visages divers, de tant de races, langues, peuples et cultures, mais tous unis dans le nom de Jésus, qui est le Visage de la Miséricorde.

Et maintenant je m’adresse à vous, chers fils et filles de la nation polonaise ! Je sens que c’est un grand don du Seigneur que celui de venir parmi vous, parce que vous êtes un peuple qui dans son histoire, a traversé tant d’épreuves, certaines très dures, et qui est allé de l’avant avec la force de la foi, soutenu par la main maternelle de la Vierge Marie. Je suis certain que le pèlerinage au sanctuaire de Częstochowa sera pour moi une immersion dans cette foi éprouvée, qui me fera beaucoup de bien. Je vous remercie de vos prières avec lesquelles vous préparez ma visite. Je remercie les évêques et les prêtres, les religieux et les religieuses, les fidèles laïcs, spécialement les familles, auxquelles j’apporte en pensée l’Exhortation apostolique post synodale Amoris laetitia. La “santé” morale et spirituelle d’une nation se voit dans ses familles : pour cela, saint Jean-Paul II avait tant à cœur les fiancés, les jeunes époux et les familles. Continuez sur cette route !

Chers frères et sœurs, je vous envoie ce message comme gage de mon affection. Restons unis dans la prière. Et à bientôt en Pologne !

Carnet de voyage aux JMJ : Bienvenue à Sanok!

Et voici notre second billet depuis la Pologne ! Comme vous le savez, nous continuons notre découverte du patrimoine et de la culture polonais. Aujourd’hui, nous sommes encore dans les Basses Carpates et plus précisément à Sanok, une ville située à une centaine de kilomètres au sud de Kraczkowa où nous résidons en attendant le début des JMJ la semaine prochaine (cf. carte ci-dessous).

Carte

De Cracovie à Kraczkowa et Sanok, notre périple en Pologne. Cliquer sur la carte pour agrandir.

Dans notre dernier message, nous vous parlions d’une surprise à venir. Cette surprise prend la forme d’une invitation : et si vous veniez assister avec nous à la messe que nous célèbrerons demain soir à 19h dans la paroisse du Sacré Cœur de Sanok ? Peut-être pensez-vous que vous êtes bien trop loin ? Pourtant… si vous cliquez sur l’image ci-dessous, vous pourrez nous retrouver en « visio-conférence » grâce à la webcam qui est implantée dans cette église.

Paroisse du Sacré Coeur de Sanok.

Paroisse du Sacré Cœur de Sanok.

Alors rendez-vous ce soir à 19h pour célébrer l’Eucharistie ensemble !

Nous vous attendons nombreux.

Carnet de voyage aux JMJ : #SuivezNosJeunes !

Nous vous proposons de suivre les jeunes de notre église qui sont partis avec fr. Pierre aux JMJ de Cracovie. Nous publierons régulièrement des nouvelles que vous pourrez retrouver sur une page dédiée ici avec des photos, des anecdotes, etc. Nous espérons que vous viendrez nombreux vivre avec nos jeunes ces moments exceptionnels. En attendant, ne les oublions pas dans notre prière.


_FRA7540_Valise_redVoici notre premier billet en provenance des JMJ ! Nous sommes partis lundi 18 juillet de France. Nous avons d’abord rejoint les jeunes des diocèses de Perpignan et de Carcassonne avec qui nous vivrons les JMJ. Nous avons ainsi vécu ensemble la messe d’envoi avec nos évêques, Mgr. Turini et Mgr. Planet, puis nous avons pris l’avion à Barcelone. Nous sommes arrivés à Cracovie hier soir puis nous avons pris le bus jusqu’à Kraczkowa où nous nous sommes installés pour la nuit. Nous y resterons jusqu’au début des JMJ. Aujourd’hui, mardi, nous avons visité le village Kraczkowa et l’après-midi le sanctuaire marial à Lezajsk. Demain, nous partirons à Przemyśl et nous nous rendrons dans le sanctuaire franciscain de Kalwaria Paclawska où se trouve le noviciat des frères polonais. Et vendredi, nous continuerons notre périple dans la voïvodie (région polonaise) des Basses Carpates qui nous accueille.

_FRA7682_Groupe JMJ

Notre groupe pour les JMJ (cliquer pour agrandir).

Notre prochain contact ? Ce sera vendredi avec une petite surprise !