Frère François, évêque d’Ajaccio.

1er octobre 2017 : Jubilé des 800 ans de la présence des Franciscains en France. Portrait du P. Francois BUSTILLO, provincial des Conventuels de France. Paris (75), France.

Ce mardi 11 mai, le pape François a nommé le

frère franciscain François Bustillo

EVEQUE D’AJACCIO

, succédant à Mgr Olivier de Germay, nommé archevêque de Lyon le 22 octobre dernier. 

Vivre un acte d’offrande joyeuse

Lorsqu’un frère est appelé à exercer un service plus grand dans l’Eglise, c’est une joie et, disons-le sans honte, une fierté. Le frère François Bustillo a été choisi par le pape François comme évêque d’Ajaccio, comment ne pas louer le Seigneur.

Frère François apportait avec ce qu’il est et vit son témoignage et son dynamisme franciscain. Cette nomination, qui n’est pas la première pour notre Ordre depuis quelques mois et n’est sans doute pas la dernière non plus, doit nous réjouir profondément. Au-delà des capacités reconnues de notre frère, l’Ordre et la Custodie (Province) sont regardés comme des réalités au service de l’Église, généreuses et fidèles. Dans sa pauvreté, la Custodie est honorée de donner un pasteur à l’Église. Déjà la parution de son livre sur le sacerdoce avait joué ce rôle comme, lorsqu’il était gardien et curé à Narbonne ses initiatives créatrices tels le Colloque franciscain à la salle des Synodes et la venue des rois-mages rugbymen pour l’Epiphanie.

C’était l’occasion aussi de faire vivre d’une manière originale notre communauté paroissiale.

Mais son action parmi nous ne s’arrête pas à ces quelques rendez-vous annuels.

Sa responsabilité au sein de notre Ordre comme Provincial de France-Belgique et comme gardien du couvent Saint Bonaventure ont été marquantes. Le soutien aux fraternités séculières a formé à la spiritualité franciscaine bien des fidèles et les ont motivés pour rendre service dans les différentes initiatives au niveau local. Ce ne sont pas moins de quatre jeunes qui sont entrés dans l’aventure, issus de nos rangs Narbonnais. Nous pourrions aussi constater ce qui par son service a été suscité pour la vitalité de nos communautés, de notre Paroisse, de notre Eglise diocésaine : nous pouvons citer entre autres la formation des laïcs en vue de prises de responsabilités à différents niveaux, comme par exemple le Pôle Universitaire Catholique.

Ses fonctions diocésaines lui ont permis aussi d’exercer parmi nous son charisme alliant heureusement pragmatisme et fraternité qui lui ont permis comme vicaire épiscopal de dénouer bien des situations.

Il ne s’agit bien sûr pas ici de faire un panégyrique mais de prendre conscience que ces qualités dont il su faire preuve ne sont pas étrangères à sa récente nomination comme successeur des apôtres.

L’autre versant, moins appréciable, de cet évènement est que notre province franciscaine perd un frère et quel frère ! C’est sans doute pour notre petite juridiction l’occasion de vivre un acte d’offrande joyeuse, comme nous l’a rappelé notre provincial actuel, le Frère Jean-François Auclair.

Nous sommes donc invités à la confiance et à l’Action de grâce.

Nous pensons aussi au peuple Corse, dont les racines sont très fortes et dont la spiritualité est très imprégnée de franciscanisme, notamment par les confréries et les célèbres polyphonies. Sans doute son passage parmi nous a été formateur pour cette mission car nous pouvons comme Narbonnais revendiquer aussi des racines et un caractère fort.

En tout cas nous souhaitons à notre frère François un ministère fécond et heureux.

Par l’intercession de Marie Immaculée, Réjouissons-nous pour notre Eglise de France, pour notre Eglise Carcassonnaise et Narbonnaise, pour l’appel nouveau que Dieu nous lance !

Ce contenu a été publié dans Divers par ofmconvnarbonne. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.