CAREME EN VUE

Dans l’évangile de ce dimanche, le lépreux demande à Jésus : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »

Cet épisode est proposé cette année, quelques jours avant le début du Carême, peux nous aider à discerner un chemin pour ce temps essentiel de notre année chrétienne.

Le livre du Lévitique dont nous avons lu un extrait, demandait à la personne atteinte de cette maladie d’adopter une attitude hirsute et de crier « impur » afin que l’on puisse observer une distanciation sanitaire vis-à-vis de lui. Cela n’est pas sans nous rappeler notre situation actuelle.

Les mots : « isolement, gestes barrières, pas de contact, cas contact … » marque la distance sociale entre nous dictée par la peur de la contagion.

Jésus, dans l’évangile, passe outre. Attention, il ne nous enseigne pas l’imprudence. Il faut bien évidemment respecter les règles sanitaires, ô combien ! Mais celles-ci ne nous dispensent pas de vivre la solidarité et la charité. Le Seigneur, touche le malade et n’est pas contaminé, par que c’est lui est contagieux dans l’amour et la miséricorde. Il purifie tout ce qu’il touche. Il faut donc se laisser toucher par Lui, afin de ne pas exclure l’autre, mais, dans le respect de la distance nécessaire le rejoindre avec miséricorde. Il nous faut passer d’une communication distance à une attitude de communion dans la charité. C’est ce qu’avait compris St François lorsque, dans le testament de Sienne, il écrit : « Le seigneur me conduisit au milieu d’eux (les lépreux) et je leur fis miséricorde.

C’est dans cet esprit que nous pouvons envisager ce temps du Carême qui s’annonce. Comme un temps de purification intérieure, un temps de miséricorde au sens des geste de miséricorde spirituels et corporels comme nous l’enseigne notre église. Nous sommes invités à reconnaître aussi nos lèpres nous sombre dans une passive et vaine culpabilisation, mais au contraire pour rebondir dans l’amour de Dieu et des autres.

« Si tu le veux, tu peux me purifier dit le lépreux à Jésus. Celui-ci lui répond : « Je le veux, sois purifier ! » Bon carême.

Propositions paroissiales pour le temps du Carême :

Mercredi des Cendres 17 février :

Messe avec imposition de Cendres à 8h et 16h30 à St Bonaventure et à 10h à ND d Magri à Cuxac.

Les Vendredis de Carême : office du jour et Chemin de Croix à 12h à St Bonaventure.

Dimanches :    Vêpres solennelles à 16H à St Bonaventure

Dimanche 21 mars conférence donnée par le F François Bustillo à 15h30 à St Bonaventure à l’occasion de la sortie de son livre.

Ce contenu a été publié dans Divers par ofmconvnarbonne. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.