ETRE PRETS

Commentaire de l’évangile du 32ème dimanche du Temps Ordinaire.

Ne vous est-il jamais arrivé, par mégarde, de vous engager dans votre escalier, d’entendre aussitôt la porte se refermer derrière vous et de saisir soudain que les clés sont restées à l’intérieur de votre appartement, là où sont vos clés de voiture, votre sac à main, vos papiers… Vous vous sentez terriblement seul(e) n’est-ce pas ? Dépourvu(e). Impuissant(e).C’est ce qui est arrivé à ces filles étourdies, imprudentes, « folles », munies d’une lampe qui risque de manquer d’huile avant de parvenir à voir l’époux.Le mot «folles», «môrai», exprimé dans l’évangile de Matthieu signifie moins une personne sans intelligence qu’une personne impie, celui ou celle qui est assez « fou » pour s’opposer à Dieu. Il désigne encore «celui ou celle qui bâtit sa maison sur le sable et ne met pas en pratique les paroles de Jésus» (cf. Mt 7, 24)… Il s’agit donc d’une attitude spirituelle.Le jeunes filles entrent ou veulent entrer dans la salle des noces. Le symbole des noces exprime l’union de la communauté avec Dieu.Certaines personnes pensent que les jeunes filles «sages» sont égoïstes au prétexte qu’elles refusent de partager leur huile. Ce que l’évangile souligne ici c’est que nous devons assumer notre responsabilité. Nous serons sauvés par ce que nous aurons fait, parce que nous n’aurons pas manqué d’amour et de justice, ce qui est la nature même du péché. Le Christ insiste sur la responsabilité de chacun et de chacune.ll y a des gens qui croient que la foi chrétienne est une sorte d’aliénation, une croyance qui n’a d’effet qu’après la mort, ce qui rendrait les chrétiens indifférents au temps présent… Erreur ! Que dis-je ? Hérésie ! L’éternité commence maintenant bonnes gens ! «Soyez prêts ! ». Convertissez-vous ! Bientôt il sera trop tard, la salle du festin sera définitivement fermée. La cognée est au pied de l’arbre. Il se peut bien que l’heure soit proche.
Nous ignorons quand viendra le maître de maison, s’il se manifestera pendant les infos ou bien à minuit, au chant du coq, ou seulement le lendemain.Veillons à garnir l’huile de la lampe.
Voilà ce que dit Jésus. Nous bénéficions d’une boussole qui nous indique la direction à suivre pour nous rendre à la noce. Un jour, demain peut-être, nous passerons le Jourdain. Quand le soleil s’effacera, quand les volets se fermeront, soyons prêts, avec de l’huile en réserve. Ne gaspillons donc pas le temps qui nous est donné.
Gérard Leroy

Publicité
Ce contenu a été publié dans Divers par ofmconvnarbonne. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos ofmconvnarbonne

Nous sommes les frères franciscains conventuels de Narbonne. Franciscains renvoie à notre fondateur, Saint François d'Assise. Conventuels désigne les frères qui vivent dans des couvents. Nous sommes présents à Narbonne depuis le 13e siècle. Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Évangile et le communiquer avec passion à nos contemporains.